L'auteur - Barbara Rhumel

Barbara Rhumel

74130 Brizon

Haute-Savoie

rhumelb@yahoo.com

04 50 54 36 58

06 09 68 04 19


Je me suis rendu compte avec cette passion, qu'il y a des choses qui nous dépassent. On ne sait pas d’où ça vient, pourquoi c'est venu ni pourquoi ça persiste, mais c'est là, et c'est plus fort que nous.

Connaissez-vous "L'effet papillon"? Quand un tout petit évènement déclenche une succession d’évènements qui finissent par prendre une ampleur démesurée? C'est ce qui s'est passé pour moi lorsqu'un ami m'a offert mon premier reflex qu'il avait déniché pour deux francs six sous. Je n'imaginais alors pas à quel point cet évènement bouleverserait ma vie.

Le soir même, je n'ai pas réussi à dormir de la nuit, je voulais tout comprendre du fonctionnement de cet objet, j’étais comme obsédée, et complètement fascinée. Le lendemain, je me suis procuré 3 ou 4 livres qui expliquent la technique photographique, et aujourd'hui, 4 ans plus tard, cette obsession ne m'a pas quittée, elle est toujours là, avec une intensité qui ne cesse d'augmenter de jours en jours. Pourquoi? Je ne connais pas réellement la réponse. Peut-être est-ce un mélange de création, de moyen d'expression, de plaisir de pouvoir montrer ma façon de voir le monde et également une façon d'ouvrir les yeux sur le monde, et bien plus, sur moi même... Tout ce dont je suis certaine, c'est que c'est plus fort que moi, je ne peux résister à ce besoin permanent de créer des images.  

Pourquoi les enfants? Parce que dans mon monde, et dans ce que je veux voir de ce monde, il y a de la douceur, de la poésie, de la beauté, de l'innocence, de la naïveté et de l'émerveillement au quotidien. C'est ma façon de voir la vie, et on pourrait aussi y voir la définition de l'enfance. J'aime leur regard tendre et innocent, j'aime leur espièglerie, j'aime leurs rires, leur sourires, leur fragilité et leur insouciance. C'est pourquoi les enfants sont venus naturellement dans mon viseur depuis quelques années, en commençant par ma famille, les enfants de mes amis, et tout cela a fini par prendre une telle ampleur dans ma vie qu'il devenait évident qu'il fallait en faire mon métier, pour enfin consacrer ma vie entière à la photographie.

Je vis maintenant dans un chalet d'alpage, à 1300m d'altitude. J'ai ressenti la nécessité de m'isoler dans la nature pour que ce besoin de douceur, d’harmonie et de fascination ne me quitte plus. Ici, je trouve l'inspiration continuellement. De plus, cela me permet de m'adonner à mon autre sujet photographique de prédilection, le paysage.



Powered by SmugMug Log In